CARNET DE VOYAGE >> Jour après jour / semaine 1
Jour après jour / semaine 1
Jour après jour / semaine 1
Du 8 au 12 octobre

Mercredi, décollage de Paris vers midi, avec près d'une heure de retard. Le voyage en avion s'est bien passé. Nous avons fait une escale de quelques heures au Bahrain, un pays qui se trouve dans le Golfe Arabique. Il y avait plus de Népalais dans l'avion quand nous sommes repartis du Bahrain, car beaucoup d'entre eux partent chercher du travail dans les pays du Golfe. Ils reviennent dans leur pays d'origine après quatre ou cinq ans.

Jeudi, arrivée à Katmandou avec 1h et demie de retard. Peu importe, nous avons 3h45 d'avance sur la France. Nous faisons la queue pour obtenir notre visa, valable 90 jours. Nous retrouvons Krishna Sunuwar, notre guide népalais pour ces deux mois. Michel le connaît bien puisqu’il a effectué deux treks avec lui lors de précédents séjours au Népal. Installation à Haus Namaste, sortes de chambres d’hôtes situées dans un quartier à l’écart de Katmandou. Nous discutons du programme du séjour. Promenade dans les rues de Katmandou. Nouvelle étrangeté pour moi, retour vers un autre monde pour Michel.

Nous arrivons pendant le Dasaïn, une fête hindou qui dure une quinzaine de jours et célèbre la victoire de la déesse Durga sur les forces du mal : les écoles et la plupart des boutiques sont fermées. Elles rouvriront après la pleine lune du 14 octobre, qui marquera la fin du Dasaïn. Beaucoup de Népalais sont partis rejoindre leur famille en province. Nous consacrons donc ces premiers jours à la spiritualité à Katmandou et dans les environs de la capitale.

Vendredi, nous nous rendons à pied au temple bouddhiste de Swayambhunath, puis nous assistons à une cérémonie pour la longévité organisée par de jeunes moines au monastère bouddhiste Buddha Dharma. Pendant la cérémonie, les moines lisent des mantras. Ils chantent et jouent de la musique. Dans ce monastère-école, les jeunes moines apprennent a lire les mantras en tibétain. Ils apprennent à lire et à écrire le népalais et l'anglais.

Ici, le samedi est un jour férié, mais pas le dimanche. Nous prenons un raccourci pour nous rendre dans le centre de la capitale. En longeant la rivière, nous découvrons des montagnes de déchets et des carcasses d'animaux : cela sent très mauvais. C'est la que sont triées les ordures du quartier et que sont abattus les animaux dont la viande et ensuite mise en vente sur les marches. Au temple hindou de Pashupatinath, nous assistons à des cérémonies de crémation, le long de la rivière sacrée Bagmati. Ici, la spiritualité est partout. Les cloches retentissent le matin pour accueillir les dieux hindous, on trouve à chaque carrefour des temples qui leur sont dédiés. 

Dimanche. J'ai été malade pendant la nuit, peut-être à cause de la nourriture d'hier : des momos mangés dans une cuisine népalaise, loin des lieux touristiques. Michel n'avait pas voulu y goûter. Je reste à l'auberge pour me reposer. Pendant ce temps, Michel et Krishna retournent au monastère bouddhiste. Nous y retournerons tous ensemble jeudi prochain pour interroger de jeunes moines sur leur vie quotidienne.

 Aurore